DSCF5504-2

Technisolar-Seni , entreprise partenaire

Technisolar -Seni d√©veloppe le Dearteck, syst√®me de barri√®re acoustique et optronique d√©di√©e √† repousser l’animal sans aucun mal . Existe en version plongeur mais aussi en ¬†version barri√®re mur √©lectronique de s√©curisation ¬†de plage . ¬†Un syst√®me √©quivalent peut ¬†√©quiper les filets de p√™che des ¬†chaluts et bateaux pour repousser les requins .

www.technisolar.com

St Malo.Dearteck version plongeur

La différence entre le Dearteck et le Shark Shield ?

D√©j√† deux g√©n√©rateurs √©lectroniques diff√©rents l’un de l’autre

Le Dearteck est optronique et acoustique c’est √† dire faisceau lumineux pour √©blouir et acoustique pour perturber les sens de d√©tection du requin. La port√©e de ces deux param√®tres est d’environ 200m√®tres.

Le shark shield est un g√©n√©rateur qui produit de l’√©lectricit√© √† haute tension par deux √©lectrodes. Cet √©lectromagn√©tisme est d√©sagr√©able sur les deux premiers m√®tres car une petite √©lectrocution est per√ßue par le requin qui perturbe les sens de d√©tection (notamment l’odorat) √† environ 2m√®tres du syst√®me. De plus, le court circuit dans l’eau provoqu√© par le Shark Shield provoque de l’√©lectrolyse (famille des acides d√©sagr√©able pour le requin).

Pourquoi, le requin au bout d’un certain temps s’adapte au dispositif du shark shield dont la technologie attaque directement les ampoules de Lorenzini ?

Plusieurs phénomènes sont constatés :
– tout d√©pendra de la salinit√© de l’eau (r√©sistivit√© de l’√©lectricit√© dans l’eau)
– tout d√©pendra de l’√Ęge du requin (denticules cutan√©es enveloppant les ampoules de Lorenzini)
Рtout dépendra de la volonté du requin à attraper sa proie (recherche de nourriture)
et surtout
– tout d√©pendra de l’√©paisseur du gel qui prot√®ge les denticules cutan√©es du requin qui enveloppent ses ampoules de Lorenzini et lui permettent de faire fonctionner ses sens de d√©tection et notamment l’odorat (sensibilit√© du requin r√©duite)

Aucun syst√®me √† ce jour ne peut perturber de fa√ßon significative les ampoules de Lorenzini du requin. Il faut obligatoirement jouer sur deux param√®tres : optronique et acoustique, car si l’acoustique – dans les ph√©nom√®nes √©num√©r√©s ci dessus – fonctionne mal, l’optronique quant √† elle est efficace.

A ce sujet, la plupart du temps, lorsqu’un requin attrape une proie √† une distance d’environ 1m√®tre, automatiquement il prot√®ge ses yeux en fermant sa corn√©e car il est tr√®s fragile des yeux. Il faut aussi savoir que je consid√®re l’attaque d’un requin sur une proie comme un ¬ę¬†chien de guerre¬†¬Ľ dress√© par les militaires qui ira droit √† sa mission m√™me s’il est bless√© ou perturb√©.

Pourquoi le Dearteck fonctionne ? car m√™me si les ampoules de Lorenzini ne sont pas perturb√©es par l’acoustique (requin soyeux), il sera perturb√© par le faisceau lumineux. A ce sujet, le faisceau lumineux est per√ßu √† quelques dizaines de m√®tres ce qui d√©courage l’arriv√©e du requin par un demi tour.

Par rapport √† nos exp√©riences, nous constatons que le faisceau lumineux sur le requin est efficace √† 95% et que le balayage de fr√©quence acoustique est efficace √† 70%. C’est pour cette raison que nous avons int√©gr√© ces deux param√®tres dans notre dispositif Dearteck.

Conclusion : Le shark shield protège à environ 1mètre à 2 mètres son utilisateur.

Le Dearteck – version plongeur – prot√®ge sur 200m√®tres son utilisateur en fonctionnement manuel. Le Dearteck – version ¬ę¬†mur √©lectronique pour plage¬†¬Ľ prot√®ge sur 200 m√®tres en fonctionnement continu. Il en va de m√™me pour le syst√®me pouvant √©quiper les filets .

Technisolar -Seni