Technisolar-Seni, entreprise partenaire

Publié le 17 Juin, 2014

Technisolar – Seni développe le Dearteck, système de barrière acoustique et optronique dédiée à repousser l’animal sans aucun mal. Existe en version plongeur mais aussi en version barrière mur électronique de sécurisation de plage. Un système équivalent peut  équiper les filets de pêche des  chaluts et bateaux pour repousser les requins.

La différence entre le Dearteck et le Shark Shield ?

Dearteck version plongeurDéjà deux générateurs électroniques différents l’un de l’autre. Le Dearteck est optronique et acoustique c’est à dire faisceau lumineux pour éblouir et acoustique pour perturber les sens de détection du requin. La portée de ces deux paramètres est d’environ 200mètres.

Le shark shield est un générateur qui produit de l’électricité à haute tension par deux électrodes. Cet électromagnétisme est désagréable sur les deux premiers mètres car une petite électrocution est perçue par le requin qui perturbe les sens de détection (notamment l’odorat) à environ 2mètres du système. De plus, le court circuit dans l’eau provoqué par le Shark Shield provoque de l’électrolyse (famille des acides désagréable pour le requin).

Pourquoi, le requin au bout d’un certain temps s’adapte au dispositif du shark shield dont la technologie attaque directement les ampoules de Lorenzini ?

Plusieurs phénomènes sont constatés :
– tout dépendra de la salinité de l’eau (résistivité de l’électricité dans l’eau)
– tout dépendra de l’âge du requin (denticules cutanées enveloppant les ampoules de Lorenzini)
– tout dépendra de la volonté du requin à attraper sa proie (recherche de nourriture)
et surtout
– tout dépendra de l’épaisseur du gel qui protège les denticules cutanées du requin qui enveloppent ses ampoules de Lorenzini et lui permettent de faire fonctionner ses sens de détection et notamment l’odorat (sensibilité du requin réduite)

Aucun système à ce jour ne peut perturber de façon significative les ampoules de Lorenzini du requin. Il faut obligatoirement jouer sur deux paramètres : optronique et acoustique, car si l’acoustique – dans les phénomènes énumérés ci dessus – fonctionne mal, l’optronique quant à elle est efficace.

A ce sujet, la plupart du temps, lorsqu’un requin attrape une proie à une distance d’environ 1mètre, automatiquement il protège ses yeux en fermant sa cornée car il est très fragile des yeux. Il faut aussi savoir que je considère l’attaque d’un requin sur une proie comme un « chien de guerre » dressé par les militaires qui ira droit à sa mission même s’il est blessé ou perturbé.

Pourquoi le Dearteck fonctionne ? car même si les ampoules de Lorenzini ne sont pas perturbées par l’acoustique (requin soyeux), il sera perturbé par le faisceau lumineux. A ce sujet, le faisceau lumineux est perçu à quelques dizaines de mètres ce qui décourage l’arrivée du requin par un demi tour.

Par rapport à nos expériences, nous constatons que le faisceau lumineux sur le requin est efficace à 95% et que le balayage de fréquence acoustique est efficace à 70%. C’est pour cette raison que nous avons intégré ces deux paramètres dans notre dispositif Dearteck.

Conclusion : Le shark shield protège à environ 1mètre à 2 mètres son utilisateur.

Le Dearteck – version plongeur – protège sur 200mètres son utilisateur en fonctionnement manuel. Le Dearteck – version « mur électronique pour plage » protège sur 200 mètres en fonctionnement continu. Il en va de même pour le système pouvant équiper les filets .

Ces articles vous intéresserons aussi

Les autres articles

1 Commentaire

  1. Leloup Frédéric

    Bonjour. je suis très intéressé par votre dispositif car je fais souvent de la plongée en Nlle Calédonie dont les eaux sont très fréquentées par les requins. Cependant, votre dispositif est utile qui si on voit le requin. Mais comment faire si le requin attaque par surprise sans qu’on ait pu le voir avant? Avez-vous un dispositif automatique, qu’on accrocherait au bras par exemple et qui ferait une sorte de barrière invisible autour du plongeur? Merci d’avance pour votre réponse. Fred

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.