clip_image001

PORTRAIT : Sandra BESSUDO une femme engagée pour protéger les requins .

Sandra Bessudo, créatrice de la Fondation de Malpelo en Colombie.

Portrait de cette biologiste profondément engagée dans ses combats pour la préservation de la vie marine que le  Président colombien a nommée Ministre de l’Environnement en août 2010, avant d’être conseillère du vice-président de la République de Colombie sur les Océans .

Les combats de Sandra

Malpelo. Une île de 1,5 Km2 située à 490 kms à l’ouest de la côte de Buenaventura dans l’Océan Pacifique de Colombie. Une île rare, d’origine volcanique, où convergent les alizés des hémisphères nord et sud.

Les eaux de ces îles colombiennes, -dont Malpelo- accueillent des centaines de requins marteau qui viennent ici se reproduire ainsi que plus de 76 autres espèces de requins, 17 mammifères marins menacés, de nombreuses espèces d’oiseaux en danger, des tortues, des poissons et des coraux qui figurent sur la Liste rouge del’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature ).

Malpelo, parmi l’extraordinaire biodiversité des mers autour de la Colombie, n’est qu’un petit point dans le paysage océanique, petit point qui a acquis une renommée mondiale en tant que sanctuaire de la vie marine. Et ceci grâce, en grande partie, à
l’action de Sandra Bessudo, biologiste marine francocolombienne, spécialiste des requins, qui découvre le site en 1989 et décide de se battre pour le protéger.

En 1999, elle créé la Fondation de Malpelo, qui se consacre à la préservation de la diversité marine colombienne.

La Fondation a joué un rôle important dans la désignation de Malpelo comme Patrimoine Naturel de l’Humanité, le 12 juillet 2006.

Aujourd’hui, la Fondation appuie directement les autorités du parc national dans leur gestion et fait prendre conscience de
la vie marine dans les écoles et au public.
Car pour sauver l’avenir de ce site unique, et préserver les requins, elle n’a pas hésité à affronter, puis convaincre les pêcheurs
locaux : “Au sommet de la pyramide alimentaire, les requins participent à la bonne santé des océans et à celle des poissons. Or, les bancs de Malpelo  (requins-marteaux, soyeux…) sont parmi les plus importants de la planète. Le site est donc convoité par les pêcheurs d’ailerons (shark finning) du monde entier. Je me
suis battue contre cette pêche meurtrière, tout en essayant d’éduquer les pêcheurs et
de faire connaître les requins à tous”.

Avec ses 8575 km2, l’île de Malpelo est aujourd’hui la neuvième plus grande zone marine protégée du monde. C’est aussi à Malpelo que Sandra, en 2000, a découvert une nouvelle espèce de requin d’eau profonde : le Odontaspis ferox.

 

Diplômée en Biologie Marine de l’École Pratique des Hautes Études (EPHE) ; avec un Master en Sciences de la Vie et de la Terre à Perpignan (France) ; plongeur professionnel avec plus de 7000 immersions ; expert en photographie et en  vidéo sous-marine, Sandra Bessudo est une professionnelle très engagée à la conservation de la biodiversité marine et la protection de l’environnement.

Elle est actuellement Directrice de la Fondation Malpelo et d’autres écosystèmes marins

 

Mme. Bessudo fut motrice active dans la création du Sanctuaire de Faune et Flore Île Malpelo, comme Aire Protégée du Système de Parcs Nationaux de la Colombie en 1995. Dû aux difficultés en matière de ressources humaines et financiers pour l’Aire Marine, Sandra Bessudo a créé la Fondation Malpeloet autres Écosystèmes Marins en 1999. En tant que Directrice de cette Organisation, ellea réalisé le Plan de Gestion de l’Aire Protégée; elle a renforcé et coordonné les actions des différents acteurs (institutions gouvernementales, les universités, les ONG, le secteur privé, et les instituts de recherche) pour mettre en œuvre le Plan. Grâce à sa gestion sans précédents, l’Île a été cataloguée en 2002 comme “Zone Particulièrement Sensible » auprès de l’Organisation Maritime Internationale (OMI),et comme un Site de Patrimoine Mondial de l’Humanité de l’UNESCO en 1996.

Mme. Bessudo a promue et coordonnée la signature du Gouvernement Colombien de l’Accord de San José en 2004, par lequel a été créé le Corridor Marin de Conservation du Pacifique Est Tropical (CMAR). En 1997, elle a réussi la création du premier fonds patrimonial exclusivement pour l’Aire Protégée, et avec les ressources d’autres projets, elle a obtenu deux navires qui ont été livrés au corps garde-côtes de la Colombie pour réaliser, en collaboration avec Parcs Nationaux Naturels de la Colombie, le contrôle et surveillance du Sanctuaire afin de lutter contre la pêche illégale. Depuis lors, Mme. Bessudo travaille en faveur de cette cause, dans le but de renforcer les capacités institutionnelles et de la coopération  avec l’Équateur et le Costa Rica.

Sandra est reconnue pour son travail dans la recherche et la conservation des océans. Elle a mené de nombreuses expéditions scientifiques et de projets de recherche, en particulier, celles liés à la télémétrie acoustique et de satellite pour les requins. Elle a également travaillé dans la promotion des Séminaires de la Science et la Technologie de la Mer (SENALMAR), conjointement avec le Secrétariat de la Commission Colombienne de l’Océan.

 

Sandra Bessudo a conseillé et participé dans diverses publications scientifiques et livres.De même, elle a été présentatrice de l’émission de télévision culturelle « Al Filo de la Navaja » (Señal Colombia), ainsi que d’autres documentaires de qui ont reçu des prix dans le cadre d’importants salons internationaux.

 

Mme. Bessudo fut conseillère à l’Exposition Internationale Expolisboa 98 « La Colombie, Patrie de Trois Mères », du Ministère des Affaires Étrangères, où elle a travaillé sur un documentaire en trois dimensions (projet Hermes avec l’Université des Andes) et un livre sur les océans, ainsi qu’elle a coordonné les Ateliers et Cycles de Conférences dans le domaine des côtes du Pacifique, des Caraïbes et de l’Amazonie.

 

Instructrice de plongée depuis 1990, Sandra a créé les services de plongée au Club El Nogal et l’Agence de Voyage Aviatur à Bogotá. Elle a suivi la formation pour l’utilisation de perceuse et vérin sous-marins, dont elle s’est servie pour installer plusieurs bouées pour amarrer les bateaux sur le Parc National Isla Corales del Rosario (Colombie) et  Los Roques au Venezuela. Elle a dirigé la création de récifs artificiels dans la Côte Caraïbe de la Colombie et elle a suivi la formation en tant que pilote de sous-marin touristique aux Îles de San Andres.

 

Sandra a connu les océans du monde, ce qui lui a permis d’apprendre des divers écosystèmes et espèces qui habitent les eaux du Pacifique, des Caraïbes, de l’Indo Pacifique, du Pacifique Indien, et de la Mer Méditerranée. Cette vision globale et large a donné à Mme. Bessudo une reconnaissance internationale et nationale autour du travail en faveur de la conservation et la protection des Aires Marines Protégées. Elle fut invitée à plusieurs réunions de haut niveau du Congrès International d’Aires Marines Protégées (IMPAC).

 

Parmi ses distinctions, Sandra Bessudo a reçu la Médaille de l’Institut Océanographique-2014 octroyée par le Conseil d’Administration de l’Institut Océanographique de la Fondation Albert 1° Prince de Monaco; la Médaille de Services Distinguées de la Direction Générale Maritime et de l’Armée Nationale;le Prix Conscience de la Biosfère 2011 octroyépar la Mairie de Mariquita (Colombie) et de Cadiz (Espagne) ; l’Ordre Civile du Mérite Environnementale  » Thomas van der Hammen » Degré Grande Croix d’Or, octroyée dans le siège du Parlement de la République et attribuée par le Conseil Supérieur des ONG Environnementales en Juin 2011; le Prix 2010 aux Femmes Remarquables, octroyé  par le Sénat de France et la Fédération Femme 3000, parmi beaucoup d’autres qui ont été octroyés en Colombie et à l’étranger.

La Colombie a décrété interdire le pêche au requin à 100% début janvier 2021 afin de freiner la commercialisation des ailerons de requins , un commerce illégal international .

 

Sandra Bessudo nous fera l’honneur d’animer une conférence en Facebook live sur la page de SHARKS MISSION FRANCE le vendredi 30 avril à 20h  . Nous remercions Sandra Bessudo d’avoir répondu à notre invitation et  d’avoir pû nous trouver ce jour et créneau horaire dans son emploi du temps surchargé , pour parler depuis le page de SMF , de son travail quotidien avec les requins et pour les sauvegarder .

 

Source Femmes 3000

Source Fondation Malpelo avec son accord .