Les requins-marteaux peuvent-ils être dangereux pour les humains ?

Publié le 12 Fév, 2022

Il existe plus de 440 espèces de requins dans le monde, mais le requin-marteau se distingue par la forme bizarre de sa tête. Il existe neuf types de requins-marteaux. Le grand requin-marteau est le plus grand d’entre eux et peut mesurer jusqu’à 6 mètres, bien que cela soit très rare. En moyenne, il mesure jusqu’à 13 pieds. Une autre espèce de requins-marteaux est plus petite, les requins marteaux tiburo ne mesurent qu’environ 1,5 mètre.

On trouve les marteaux dans les mers tropicales du monde entier, le plus souvent autour des récifs côtiers, mais ils sont connus pour migrer de façon saisonnière en haute mer. Leur habitat, combiné à leur taille, signifie qu’ils pourraient causer des dommages importants à un humain. Mais représentent-ils réellement une menace pour nous ?

Jonathan Davis, biologiste marin et expert en requins basé au Texas, a déclaré à Newsweek qu’il n’est pas inhabituel pour l’homme de rencontrer un requin-marteau dans des eaux peu profondes, car c’est là qu’il vit habituellement.

Pas vraiment dangereux, évidemment…

Cela ne signifie pas pour autant qu’ils constituent une menace pour l’homme.

D’après l’International Shark Attack File, qui est la seule base de données scientifiquement documentée de toutes les attaques de requins connues, il y a eu 16 incidents entre des humains et des requins-marteaux depuis 1900. Et parmi ceux-ci, il n’y a eu aucun décès.
La plupart des interactions négatives ont eu lieu au large de la côte est de la Floride, une au large de la Californie, une autre au large de l’Australie et deux au large des îles du Pacifique.
« Je ne considérerais pas les requins-marteaux comme un danger pour l’homme et je dirais que leur taux d’attaque est très rare », a-t-il déclaré.
James Lea, directeur général de l’organisation de protection des océans Save Our Seas Foundation, a déclaré à Newsweek que l’homme est en réalité une menace bien plus grande pour les requins que pour les humains.
Selon lui, la surpêche a laissé sept des neuf espèces de requins-marteaux en danger ou en danger critique d’extinction.
Lorsque des rencontres entre humains et requins-marteaux se produisent, il est peu probable que les requins nous prennent délibérément pour proies. « La confusion avec une proie ou la curiosité sont les raisons les plus couramment avancées, la plupart des requins s’éloignant lorsqu’ils se rendent compte que nous ne sommes pas une proie interessante « ,.

Pourquoi leur tête a-t-elle cette forme ?

Les ancêtres des requins-marteaux sont apparus sur Terre il y a environ 20 millions d’années.
Selon des recherches publiées par des scientifiques de l’Université du Colorado en 2010, les premiers anciens requins-marteaux étaient aussi grands que les plus grands sur Terre aujourd’hui.
Au fil du temps, l’évolution divergente l’a vu se diviser en différentes espèces, certaines devenant plus petites et sa tête en forme de marteau changeant de forme et de taille.
Les requins-marteaux font partie des espèces de requins les mieux adaptées. La forme particulière de leur tête les distingue des autres requins par leur aptitude à la chasse, leur capacité de navigation et leur efficacité de nage.
Avec leurs yeux positionnés sur le côté, ils bénéficient d’une vision à 360 degrés et d’une perception de la profondeur, à l’avant comme à l’arrière.
« Leur tête maximise également la surface de leurs pores électro-réceptifs, ce qui leur permet de repérer les proies cachées sous le sable comme un détecteur de métaux », explique Lea.
« Ils peuvent même utiliser le marteau pour épingler physiquement leurs proies, ou comme un ‘frein à main’ pour effectuer un virage précis à 180 degrés. »
Lea a déclaré que les différentes espèces de requins-marteaux présentent également une myriade d’autres comportements fascinants.
« Les requins-marteaux festonnés sont une espèce sociale et peuvent se regrouper par milliers, les requins-marteaux tiburo peuvent digérer des matières végétales et même interpréter le champ magnétique terrestre pour naviguer, tandis que les grands requins-marteaux passent la plupart de leur temps à nager en tournant de 50 degrés sur le côté », a-t-il déclaré.

Comment chassent-ils et que mangent-ils ?

Bien qu’elle présente de nombreux avantages, la tête en forme de marteau ne se prête pas bien au rôle de prédateur d’embuscade à grande vitesse. C’est pourquoi leur succès réside dans leur capacité à repérer des proies telles que les raies dans le sable, qui passeraient probablement inaperçues pour un requin de forme générique.
Les requins-marteaux ont une bouche relativement petite, orientée vers le bas. Ils utilisent cette position pour saisir des aliments comme les poissons, les crustacés, les calmars, les pieuvres, les crevettes et les raies.
La forme de la tête d’un requin-marteau pourrait expliquer pourquoi il nous laisse tranquilles. Davis a déclaré que les extensions extérieures de sa tête sont « étonnamment sensibles » et capables de détecter les champs bioélectriques, y compris ceux émis par les humains. Cela signifie qu’ils sont probablement capables de savoir quand nous sommes dans l’eau à proximité. Et comme leur repas préféré est constitué de raies, d’autres requins, de poissons osseux et de crustacés, les humains ne figurent pas à leur menu.
Selon M. Davis, leur « grande efficacité » dans la détection de leurs proies contribue probablement à leur capacité de discerner un pied ou une jambe humaine d’une raie. Selon lui, cela expliquerait d’autant plus le fait qu’aucune des 17 rencontres avec des humains n’ait été fatale.
Dans l’ensemble, M. Davis a déclaré que le requin-marteau est l’une des espèces de requins les plus uniques qui aient jamais existé.
Cependant, ils sont souvent capturés et manipulés pour le spectacle. « Comme effet négatif de leur grande sensibilité, ils ont un taux de survie relativement faible après des rencontres humaines impliquant des bateaux, sur des plages et et dû stress », a-t-il déclaré.
« Il est fortement encouragé de garder les requins-marteaux dans l’eau lorsqu’ils sont capturés et les relâcher aussi rapidement et en toute sécurité que possible pour l’homme et le requin afin de minimiser le stress et d’augmenter les chances de survie. »
Evidemment mieux vaut les laisser tranquilles dans leur élément.
Traduction SMF. L’article original.

Ces articles vous intéresserons aussi

Les autres articles

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.