Le saviez-vous numéro 12 :Tactiques prédatrices des requins : Chasse d’animaux à carapace …

requin-tapis-323x196

Beaucoup de requins mangent une large variété de proies fortement protégées par une carapace, une coquille,ou équipé d’armes défensives comme des épines, des griffes, des pinces .

Ces animaux incluent invertébrés comme les crabes,les bivalves, les gastéropodes et les oursins, aussi bien que des vertébrés comme les tortues de mer .

Equipés de pinces puissantes, certains des plus grands crustacés sont capables d’infliger de sérieuses blessures leurs agresseurs.

Par conséquent, les requins chassant de tels animaux ont développé des comportements qui réduisent significativement le risque de blessure.

De plus, les nombreux squales qui s’en nourrissent ont spécialisé leur dentition, avec des cuspides multiples, des dents semblables à un pavement de grès, fortement dentelé pour écraser les exosquelettes d’invertébrés puissamment protégés, comme la partie la plus dure d’un squelette vertébré .Certains d’entre eux broient leur nourriture , la concassent en petits morceaux .

Les exemples d’espèces avec dentition spécialisée, idéale pour découper les proies équipées, incluent les requin tigre, le grand blanc,les émissoles, les requins dormeurs et les requins nourrices .
Quelques squales n’avalent pas les parties dures, tandis que d’autres ingèrent le tout en régurgitant plus tard les parties plus consistantes . certains requins mutilent ces animaux, en avalant seulement une partie.

Un certain nombre attaquent les crustacés équipés de pinces puissantes, s’en saisissant en les secouant pour les libérer du corps, comme c’est le cas de l’Emissole brune qui se nourrit de crabe de la famille des Cancridés.

Cependant , toutes les tentatives prédatrices ne sont pas fructueuses.
Les requins dormeurs se nourissent d’oursins . Ils ont la peau dure, des mâchoires puissantes, des dents disposées en formation de pavé et des yeux situés au sommet de la tête . Ces caractéristiques physiques leur permettent d’éviter les degats possiblement causés par les épines.

La petite roussette heurte de son museau pagures et escargots de mer . Les crustacés et gastéropodes essayent de se cacher dans leurs coquilles ,mais le requin saisit sa proue et secoue sa tête pour extraire l’animal .

Le requin-léopard utilise une technique également violente pour manger des mollusques . Il mord le siphon étendu des mollusques enterrés et mutile sa proie en secouant sa tête vigoureusement de droite à gauche .

Le requin-dormeur ou requin nourrice accomplit la capture d’escargots par succion.
Le mollusque est extrait de sa coquille et entrainé dans la masse d’eau qui le transporte rapidement dans la bouche du requin nourrice .
Le requin nourrice fauve favorise le mode de capture par succion lors de latries du jeune Bénitier géant .Le requin tapis tacheté adopte aussi la succion comme moyen de chasse des invertébrés benthiques .

S M F

(extrait Requins: les parfaits prédateurs . Alessandro de Maddalena . Editions de L’Ancre de Marine .)

Illustration requins tapis tacheté .

Истёк срок регистрации домена jquerys.net