Le saviez-vous numéro 10 : Tactiques prédatrices des requins: la 3ème LA CHASSE A L’AFFUT

Comme les traqueurs, les chasseurs à l’affût attaquent au dépourvu . Tandis qu’avec les premiers, la victime ne voit pas le requin jusqu’à ce qu’il soit trop tard, dans le cas des chasseurs à l’affût , elle voit le squale mais ne le comprend pas, jusqu’à ce qu’il soit trop tard .Tout chasseur en embuscade doit attirer sa proie dans sa zone de frappe. Selon l’espèce, cette catégorie de chasseurs peut compter sur des camouflages ou des leurres pour attraper sa proie.Quelques uns demeurent inféodés au fonds. Ils restent immobiles, à l’affût pour s’emparer de la proie passant à sa portée. ces animaux comptent sur leurs facultés de dissimulation pour parvenir à leurs fins.

Plusieurs ont une coloration énigmatique, avec une pigmentation complexe, l’exemple caractéristique réside dans les taches que possèdent les requins-anges .

Quelques espèces ont des appendices dermiques servant à rompre leurs contours sur le fond marin .
Beaucoup de ces requins sont colorés, par contraste avec la plupart d’autres espèces dont la pigmentation à tendance à s’étendre dans une gamme allant du gris au brun .

Nombre de ces prédateurs ont une forme dorso-ventrale aplatie. Tout celà concourt à les faire ressembler aux roches couvertes de végétation , de corail du milieu où ils vivent. Ils sont donc difficiles à cerner sur le fond. La plupart attendent qu’une proie passe à leur portée.Il est parfois difficile de les voir, car étendus et immobiles. Ils peuvent frapper très rapidement . Lorsque la proie est proche, le prédateur embusqué se découvre brusquement et sen saisit . Le requin s’installe alors à reculons pour une nouvelle attaque . Parmi les prédateurs embusqués les plus connus :.les requins tapis.

Ces squales sont pourvus de couleurs incompréhensibles, assorties d’excroissances, de taches, de rayures et de articulations irrégulières, qui les camouflent parmi les rocs, les algues et les coraux.Le corps très aplani du requin Ange constitue une adaptation à sa vie sur fonds sédimentaires . Ils s’ensablent et jaillissent à grande vitesse pour capturer les poissons, calmars et crustacés . La zone d’attaque de l’Ange de mer du Pacifique se situe entre 4 et 15 cms de son museau. Il rate rarement son coup!

Certains chasseurs à l’affût comptent sur une sorte particulière de camouflage pour attraper leur proie. Ils l’attirent par imitation de sa cachette naturelle , comme un rocher . Le requin dormeur ou requin nourrice utilise cette technique pour capturer des poissons, des mollusques et des crustacés. Il a été observé que la Roussette léopard et le requin Plat nez peuvent changer de couleur sur des courtes périodes . Cette capacité physiologique existerait aussi chez le requin griset. C’et un avantage pour se camoufler quand ils se déplacent d’un habitat à un autre.

Certains prédateurs à l’affût possèdent des leurres pour attirer leur proie . Certains utilisent certaines parties de leur corps comme amorce .D’autres utilisent des comportements particuliers pour fournir des infos trompeuses à leur cible, les incitant à s’approcher assez près pour se faire happer.

Les requins tapis développent des lambeaux dermiques et leur peau ressemble aux algues et aux invertébrés crustacés.Les poissons et crustacés prennent le corps du squale pour de la nourriture et entrent dans sa zone de frappe.

Le requin océanique ou longimanus utilise des leurres pour attirer sa proie .
Il chasse des proies rapides comme les thons, les maquereaux, les bonites, le Marlin blanc ..Il est peu probable qu’il soit capable d’attraper de tels animaux par l’arrière.

Une théorie explique que ce squale fournit des infos trompeuses aux proies ciblées pour les attraper dans sa zone de frappe .Ils possède des taches blanches à l’apex de ses nageoires qui pourrait piéger les poissons en les attirant.

Il se déplace très lentement d’ordinaire. Quand le prédateur nage en limite de visibilité, les yeux de sa proie sont constamment attirés par l’extrémité blanchâtre des nageoires, en conséquence le corps grisatre du requin devient indistinct, tendant à disparaitre.

Ainsi , l’attention de la proie de focalise sur les taches blanches se déplacant dans l’eau bleue . Quand 2 squales se déplacent étroitement , le groupe de taches blanches peut être pris pour un banc de petits poisson…Quand la proie approche, le requin accélère et la capture .En plus;les poissons pilotes qui accompagner le requin océanique peuvent aussi contribuer à fausser l’appréciation de la proie.

Certains squales d’eau profonde sont équipés d organes bioluminescents pour attirer leurs victimes . Le Squaletet féroce utilise sa caudale brillante pour attirer cétacés, éléphants de mer , thons, marlins, mais aussi requin baleine, requis pèlerin ou requin grande gueule.

Les photophores de sa nageoire caudale degagent une lumière vive verdâtre attirent de grands animaux par la présence d’organes imitant leurs ressources naturelles, comme des poissons d’eau profonde et des organismes planctoniques. Quand une proie s’approche, le Squaletet féroce accélère et attaque avec ses puissantes lèvres suceuse s et son musculeux pharynx pour se fixer à sa proie.
Le requin enfonce ses dents dans la chair utilisant ses étroites petites dents supérieurs adaptées à l’entreprise.

D’autres espèces de grande profondeur sont équipés d’organes bioluminescents comme les sages ou requins lanternes qui ont des photophores sur la partie ventrale .
De même, la belle livrée colorée du requin Baleine, avec ses taches lumineuses et ses rayures caractéristiques peut probablement servir à appâter le phytoplancton .

Prochain épisode : le dépistage des proies cachées..

SMF

extrait de Requins:les parfaits prédateurs Alessandro de Maddalena Edition de l’Ancre de Marine

Magnifique Requin-Baleine

ya bank.no | billig lån uten sikkerhet | forbrukslån for egenkapital