Le saviez-vous ? le petit appétit des squales…

On a fait des observations et des calculs .

Qui vont à l’encontre des réputations…

Rares sont les squales qui ont le ventre plein lorsqu’on les pêche et qu’on étudie leur ration alimentaire.

Chez les plus actifs du groupe, tel le requin taupe commun (Lamna nasus), l’estomac peut receler un gros repas, qui pèse environ 10% du poids du corps;mais la charge nutritive moyenne de la poche gastrique atteint à peine 2,5% de la masse globale.

Pour survivre, un jeune requin-citron (Negaprion brevirostris) de 1 kilogramme doit avaler 17  grammes d’aliments quotidiens , qui lui  fournissent 21 kilocalories et représentent 1,7% du poids de son corps.requin-citron-negaprion-brevirostris-01

A l’âge adulte, ces besoins journaliers augmentent dans l’absolu ,mais diminuent de façon relative, jusqu’à ne plus  valoir que 0.5 à 1% du poids du corps .

Le requin est un frugal mangeur .

Les laminés (requins-taupes, grand requin blanc) et les alopiidés (requins-renards), les plus exigeants en énergie, ont besoin d’une ration quotidienne qui équivaut à 2,5% de leur poids; en un an , cela fait mois de 10 fois leur masse .

Un requin taupe de 70 kgs dévore en moyenne  1,5 kgs de nourriture par jour , soit un peu moins de 8 fois son poids à l’année .

Sa ration est nettement inférieure à celle d’un mammifère omnivore de masse comparable.

L’homme, pour citer cet exemple, ingurgite environ 2kgs par jour, soit 10 à 12 fois son poids par an .

L’homo sapiens accuse le squale d’être un goinfre, mais, ici, comme dans les cours d’école, c’est celui qui le dit qui est !grande_483_burger_maison_FR_ROC_rosti_oignon_cheese_burger_10

 

Les oiseaux (surtout les passereaux) et les petits mammifères (rongeurs,insectivores) engloutissent encore davantage .Ils avalent chaque jour pour 25% (jusqu’à 50%) de leur poids  corporel;soit, en un an, de 90 à 180 fois leur masse…

Si l’on emploie les mots appropriés, force est de constater que le « gentil » moineau ou la « mignonne » souris ont un appétit dix à vingt fois plus « féroce » que le squale « assoiffé  de sang » !

Certes, le requin bleu, le requin-tigre ou le grand requin blanc sont capables de banquets dignes de Gargantua.

requin peau bleue

Ils ne mangent pas souvent: si l’occasion se présente, ils s’empiffrent .

Le loup,le tigre ou le lion n’agissent pas autrement .

Un lion de 250 kgs réussit à engloutir plus de 30 ou 40 kgs de viande,s’il sort d’une disette et que son clan tue un zèbre ou un gnou.

 

On a vu un grand requin blanc avaler, en,quelques heures, une quantité de chair de baleine apte à couvrir ses besoins nutritionnels pendant 2 mois ! Belle digestion à venir…

Les requins-tigres qui guettent l’envoi des jeunes albatros de Laysan,à Midway,à l’ouest d’Hawaii , dévorent des dizaines de poussins pendant le peu de jours printaniers où ces agapes leur sont offertes.Photo TB  fAce

On a observé des requins bleus en train de se gaver en taillant à pleine gueule dans de grands bancs de calmars, au large de la Californie, près des Açores  ou dans les eaux de la Nouvelle Zélande .

La nuit, sous la Lune, les squales foncent telles d’énormes flèches dans les bancs de céphalopodes en plein congrès d’amour . Ils avalent, avalent,avalent, jusqu’à ce que leur estomac déborde: les mollusques leur ressortent littéralement du gosier .

D’autres scènes , dans la baie australienne de Nullarbor ou près de côtes d’Afrique du Sud, montrent des migrations prodigieuses d’anchois ou de sardines, en bancs compacts qui ressemblent à des monstres obscurs.

Ces concentrations de proies attirent les prédateurs, des espadons aux globicéphales, aux dauphins tursiops et aux rorquals tropicaux. Et, bien sûr, les requins ..;Requins sombres (Carcharhinus obscurus), requins à pointe noires (C.Melanopterus), requins longimanes (C.longimanus) et autres qui plongent dans l’amas grouillant des poissons grégaires, et se gobergent jusqu’à ne pouvoir quasiment plus nager, tant ils sont remplis…

Ces frénésies alimentaires sont rares.

Loin d’engloutir sans cesse (comme on l’imagine), loin même de faire un repas par jour, les requins ne mangent que de temps à autre. Il leur arrive de jeûner pendant des semaines. En moyenne, ils prennent un repas tous les 3 jours, d’une masse qui avoisine 3% de leur poids corporel.

Le requin gris (Carcharhinus plumbeus) digère ce repas en 24H, et en évacue les résidus en 3 jours . La vitesse de digestion dépend beaucoup de la température de l’eau ambiante.

L’aiguillat commun (Squalus acanthias) assimile en 3 jours dans une mer à 20° c, en 5 dans une eau à 10 °c …

Extrait La vie Secréte des Requins . Yves Paccalet . éditions L’Archipel .