11180321_10206539057183535_6518297861034105357_n

Le grand requin blanc et le thon partagent des gènes de super prédateurs

LONDRES, 23 sept (UPI) – Un métabolisme élevé et un impressionnant rythme de nage sont deux raisons pour lesquelles le thon et les grands requins blancs sont des prédateurs efficaces. Une nouvelle recherche suggère que ces deux traits  physiologiques de poissons  super-prédateurs  sont issus d’un même ensemble de gènes.

L’analyse génomique menée par des scientifiques de l’Imperial College de Londres a révélé un ensemble de gènes métaboliques préférentiellement transmis pour les deux espèces ,  le thon et le groupe des requins  lamnidés . Les chercheurs ont également identifié un gène métabolique identique dans les deux groupes de poissons lié à la capacité de générer des décharges d’énergie intense.

blanc

Le processus d’attaque des deux groupes de poissons comprend une dernière poussée d’accélération à mesure qu’ils approchent de leur proie.

« Les requins et le thon  ont tous deux,  des corps rigides et des queues qui leur permettent de nager en rafales. Ils peuvent également conserver  leur température dans des eaux plus froides, »  a expliqué  le  chercheur Vincent Savolainen dans un communiqué . «Ces deux choses font des prédateurs plus efficaces, leur permettant d’attraper des proies dans des eaux souvent inhospitalières. »

«Ce sont des caractéristiques  simples  a ajouté Savolainen. « Elles nous donnent un excellent moyen d’examiner   la génétique sous-jacente et la compréhension de la relation avec les caractères  physiques des poissons  . »

Tous les gènes ne s’expriment pas  de la même manière dans toutes les espèces, et la tâche de lier des gènes à des traits physiologiques spécifiques est complexe. Mais l’analyse du muscle  de thon et de requin  dans le laboratoire suggère que  la sélection des mêmes gènes est due pour les mêmes raisons.  Le maquereau, utilisé comme témoin,  les mêmes gènes du métabolisme.

 

http://www.upi.com/Science_News/2016/09/23/Great-white-sharks-and-tuna-share-super-predator-genes/1351474636560/