Le requin pointes noires

IM6CA_-4126-requin-pointe-noire

Carcharhinus melanopterus

Le requin à pointes noires est une espèce de requin qui vit près des côtes, généralement en groupe. Il ne présente guère de danger pour l’homme ; toutefois, les pêcheurs en apnée s’en méfient car, en présence de poissons blessés, il perd toute inhibition.

Le requin à pointes noires peut mesurer jusqu’à deux mètres mais ne dépasse généralement pas les 1,50 m à 1,80 m. Il possède un museau court et arrondi. Son ton varie du brun ocre au gris foncé sur le dos ; le ventre est pratiquement blanc. Son signe distinctif est les extrémités noires de toutes ses nageoires. La marque noire de la nageoire dorsale est soulignée de blanc.

Ce requin vit sur les côtes de l’océan Indien et du Pacifique central, jusqu’à 70 m de fond. Il est également présent dans la mer Rouge et en Méditerranée, qu’il colonise grâce au canal de Suez. On trouve souvent en milieu tropical les juvéniles en bordure de lagon laissant dépasser leur nageoire dorsale hors de l’eau.Requin pointe noire SMF

Le requin à pointes noires, vivipare, vit en groupe de plusieurs dizaines d’indidvidus. La femelle donne naissance à une portée de trois ou quatre petits (de 40 cm environ), après une gestation de huit ou neuf mois. Les petits ne grandiront que de 4 cm par an. La maturité sexuelle de la femelle se situe entre 0,96 m et 1,12 m, tandis qu’elle est entre 0,90 m et 1m pour le mâle.

Il mange toutes sortes de proies de petites tailles : poissons osseux, céphalopodes, crustacés, mollusques, et parfois quelques oiseaux.

Dans la journée, il se repose souvent dans des grottes ou des abris des récifs.
Ce requin est assez craintif et il est considéré comme inoffensif. Toutefois, en présence de stimulation alimentaire (poisson venant d’être pêché par exemple), son comportement peut devenir insistant et le risque de morsure (généralement peu grave) devient réel surtout en groupe où la frénésie alimentaire peut alors se manifester.

Le requin à pointes noires, compte tenu de son habitat à faible profondeur lorsqu’il est jeune, a la faculté de bronzer afin de se protéger du soleil, on observe aussi ce phénomène avec le requin nourrice. Tahiti Juillet 2013 (457)

Pouvant accélérer très rapidement, sa vitesse de pointe a été mesurée à 37 km/h.
Les organes du goût sont situés dans la bouche et dans le pharynx. Si le goût d’une proie ne lui plait pas, le requin la recrache et part chercher pitance ailleurs. Les concombres de mer et certains poissons libèrent des substances répulsives qui éloignent les requins.

Les requins possèdent un sens tout à fait particulier basé sur la perception des courants électriques (ampoule de lorenzini). Autour de la bouche, il disposent de petites vésicules sensibles grâce aux quelles ils peuvent analyser les champs électriques émis par des êtres vivants qui se trouvent à proximité et repèrent leur proie, même si ces dernières sont cachées sous le sable.

Ce sens original permettrait aussi au requin de s’orienter par rapport au champ magnétique terrestre aux moments des migrations.
L’odorat du requin est l’un des plus efficace du règne animal. Il lui permet de détecter des proies à plusieurs kilomètres de distance. L’eau pénètre dans ses narines et circule dans un sac olfactif.
Grâce aux lamelles qu’il contient il y a une grande surface de contact entre l’eau et les cellules sensorielles. Ce système permet au requin de détecter de faibles quantité de substances contenues dans plusieurs litres d’eau.

Statut UICN : Quasi Menacé

source Wikipédia – SMF