Le requin nourrice fauve

Requin nourrice fauve Le requin nourrice fauve (Nebrius ferrugineus) est l’une des nombreuses espèces de requins peuplant nos océans. Il est l’unique représentant du genre Nebrius.

Le requin nourrice fauve est un animal puissant. Ce grand requin a une large tête aplatie avec un museau plat et des sillons nasaux-oraux bien marqués ainsi que des yeux minuscules. Les nageoires pectorales sont larges et falciformes. La première dorsale, reculée au début du pédoncule caudal, est à l’opposé des pelviennes. La seconde nageoire dorsale est pratiquement face à la nageoire anale. Bien développée, la caudale représente environ un tiers de la longueur totale de l’animal.

Les dents sont toutes identiques sur les deux mâchoires. Elles possèdent une cuspide centrale triangulaire et sont entourées de pointes secondaires en forme de peigne. Le requin nourrice fauve est un requin qui mesure à sa naissance 40 cm pour atteindre une longueur de 3 m à l’âge adulte.

La caractéristique la plus marquante du requin nourrice fauve est probablement sa capacité curieuse de changer la couleur entre le brun gris et peut en changer selon la couleur de l’environnement où il évolue.

Le requin nourrice fauve arbore généralement une couleur brun rouille tirant vers le gris foncé sur le dos et les flancs. La partie ventrale est plus claire variant du brun au beige se dégradant en blanc crème sur le ventre. Les juvéniles ont en plus de petites tâches foncées qui disparaissent au fil de leur croissance.

Ce requin peut être confondu avec le requin-tigre mais la longue queue et les grands ailerons dorsaux réglés bien vers l’arrière différencient bien les deux espèces.

Le requin nourrice fauve est un requin benthique des mers tropicales et tempérées chaudes du Pacifique central, notamment en Polynésie, jusqu’à l’Australie ainsi que dans l’Océan Indien, y compris la Mer Rouge.

Il vit sur le fond des mers à des profondeurs allant de 5 à 7 m jusqu’à une profondeur maximale de 70 m.

ALIMENTATION

Le requin nourrice fauve se nourrit d’une grande variété de petits poissons, de homards, de crabes, de poulpe et d’oursins.
Le requin nourrice fauve est un chasseur nocturne

REPRODUCTION

requin nourrice fauve Le requin nourrice fauve est une espèce ovovivipare. Certains spécialistes auraient même parlé de viviparité, mais la chose n’a jamais été confirmée.

On ne sait pas grand-chose sur la reproduction de ce requin mais on sait par contre qu’elle se passe généralement dans des grottes sous-marines, où se rassemblent plusieurs individus de sexe différent.

Les portées comportent généralement 4 petits, mais on a pû déjà observer des portées de 8 petits. Les mâles et les femelles atteignent leur maturité sexuelle quand ils ont atteint la taille de 2 à 3 m.

COMPORTEMENT

Requin nourrice fauve Rangiroa Tuamotu Polynésie - Espèce traumatogène -  -Dissimulé dans la pénombre d’une grotte ou d’un simple surplomb durant la journée, le requin nourrice fauve sort avant le crépuscule pour chasser jusqu’à l’aube. Il est alors capable de vitesse de pointe que son immobilité diurne n’aurait jamais laissé supposer.

Ce requin principalement nocturne se repose la journée sous des surplombs rocheux et des cavernes avec plusieurs de ses congénères.

Le requin nourrice fauve est doté d’une aptitude assez particulière. En effet, pour déloger une proie cachée dans une faille, ce requin est capable de souffler de l’eau avec sa bouche afin d’en extraire la future victime.

Le requin nourrice fauve est généralement un animal inoffensif pour l’homme. Néanmoins, il est capable de morsures tenaces lorsqu’il est dérangé dans son antre de repos.

Le requin nourrice fauve se cache le jour pour dormir.

Ce requin est généralement inoffensif, mais il pourrait mordre un plongeur qui le provoquerait : mieux vaut rester prudent.

MENACES

Requin nourrice fauve dormant Rangiroa Polynésie - "Rangiroa sous le signe du poisson" page 92-93 -  -Le requin nourrice fauve est malheureusement capturé accidentellement par les chalutiers et les filets maillants ainsi que les crochets amorcés dans la majeure partie de son aire de répartition en dehors de l’Australie.

La chair est vendue pour la consommation humaine, les ailerons pour le marché oriental. Les abats sont transformés en farine de poisson et la peau est potentiellement utilisée pour le cuir.

L’impact de cette surpêche à des effets désastreux sur les populations de requins. On a même noté des extinctions locales dans les eaux autour de l’Inde et de la Thaïlande. Sa répartition et son habitat limité ainsi que le faible taux de reproduction rendent les populations fortement vulnérables face à une exploitation trop intensive. Fort heureusement, le requin nourrice fauve est encore abondant dans les eaux australiennes où il est peu capturé.

SMF
Source Maniworld