Le requin de port Jackson

Heterodontus portusjackson

Chondrichthyens, Vertébrésrequin-port-jackson-heterodontus-portusjacksoni-01

 


La distribution de ce requin se limite aux côtes australiennes et néo-zélandaises. Il fréquente les fonds rocheux ou sableux de la zone de balancement des marées en hiver et peut descendre à plus de 180m de profondeur au printemps.
Cette espèce mesure en moyenne 1,30m de long.

Le requin Port-Jackson aussi surnommé requin dormeur est un prédateur nocturne qui se nourrit principalement d’invertébrés benthiques : oursins, étoiles, crabes ou coquillages dont il broie la coquille grâce à des dents aplaties comme des molaires.Heterodontus_portusjacksoni_1


Il est reconnaissable à sa tête massive et son museau caractéristique ressemblant à celui d’un cochon. Ses narines particulièrement développées permettent d’offrir une surface sensorielle maximale. Pour se défendre, il possède à l’avant de chaque nageoire dorsale, une épine acérée qui peut se planter dans la bouche de son agresseur qui le relâchera aussitôt.


En période de reproduction, ce requin effectue de grandes migrations.
Les femelles peuvent parcourir plus de 800 kilomètres pour atteindre un site de ponte.
Elles déposent alors des œufs sous la forme de capsules spiralées dans les eaux peu profondes.
Après 1 an d’incubation, les jeunes d’à peine 25cm de long sortent de l’œuf et se rendent dans les zones abritées des baies ou des estuaires.


Alors que la plupart des requins doivent nager en permanence pour respirer, le requin port-jackson peut pomper activement l’eau de mer tout en étant posé sur le fond.
Il peut même dissocier la fonction alimentaire et respiratoire : l’eau pénètre par la première fente branchiale et ressort par les 4 fentes suivantes sans jamais transiter par la bouche.935502_447044978715013_1851220546_n