11180321_10206539057183535_6518297861034105357_n

Conseils de sécurité vis à vis des requins en Afrique du Sud . Différence entre les faits et la fiction .Article traduit d’Alison Kock

La probabilité d’être mordu par un requin est statistiquement très faible. Il y a eu  72 morsures de requins,  dont trois d’entre elles mortelles, déclarées dans le monde en 2014. Voici ce que vous devez savoir pour rester en sécurité dans les eaux chaudes.

Il existe plus de 500 espèces de requins et seulement trois d’entre elles représentent une menace importante pour les humains. Ce sont le grand blanc, le requin bouledogue ou du  Zambèze et le requin tigre.

La probabilité d’être mordu par un requin est statistiquement très faible.

72 morsures de requins dont  trois mortelles ont été déclarées dans le monde en 2014.Considérant que des centaines de milliers de personnes sont dans  l’océan tous les jours pour les loisirs, ce chiffre est incroyablement bas.

Quelques  conseils de sécurité  à suivre vis à vis des requins permettront  de réduire votre risque individuel encore plus .

Des conseils de sécurité  vis à vis de requins sont  orientés vers la réduction de la probabilité d’une rencontre entre les gens et de grands requins prédateurs.

Il ya toujours une chance de rencontrer un requin dans les zones où ils se trouvent, mais certains endroits,  heures et situations sont plus risqués que d’autres.

Les requins ne nagent pas au hasard dans l’océan.

Ils suivent souvent une migration spécifique, avec des possibilités d’alimentation prévisibles , ils sont temporairement résidents dans certaines régions, soit pour se nourrir, soit pour se  reproduire ou  se reposer.

En évitant ces périodes de risque plus élevé, on peut réduire considérablement la probabilité de rencontrer un requin.

Points chauds au large des côtes de l’Afrique du Sud

La relation prédateur-proie entre les grands requins blancs et les phoques à fourrure du Cap fournit un bon exemple . À Seal Island , False Bay au large des côtes du Cap Ouest, plus de 80% des phoques attaqués sont des bébés phoques inexpérimentés parce qu’ils nagent dans des zones et à des moments où la rencontre avec les  requins est à  haut risque. Les  phoques adultes expérimentés évitent ces conditions à haut risque et sont rarement attaqués.

En général, les colonies de phoques et des plages adjacentes en Afrique du Sud, de la pointe du Cap  à la  ville côtière de Port Elizabeth, sont des hauts lieux de rencontres du  grand requin blanc .Rencontrer un requin dans ces lieux est une probabilité relativement élevée. Les embouchures de fleuves  et les plages adjacentes dans les zones tropicales et sub-tropicales de l’Afrique australe sont fréquentés par les requins bouledogues pour l’alimentation et la reproduction.

Dans certains cas, le risque peut être plus élevé saisonnièrement , comme dans la False Bay , où les grands blancs sont  plus abondants près des plages l’été. Parfois, le risque  est plus élevé quand il est associé à des événements majeurs, tels que le sardine run annuel le long des côtes est et  du KwaZulu Natal, quand diverses espèces de requins suivent une abondance de poissons le long de la côte.  Les  requins  bouledogues sont connus pour être plus actifs à  la suite d’ inondations et de fortes pluies.

Même si les requins sont capables de nager dans l’eau très peu profonde, la plupart des activités des requins se passent dans des eaux plus profondes. Les vigies requins  de la False Bay  enregistrent plus de 70% des observations de requins blancs derrière la zone de surf, dans l’eau plus profonde .

Parfois, prédire ou identifier les situations à risque n’est pas possible et, en moyenne, l’Afrique du Sud connaît quatre morsures de requins, deux d’entre elles mortelles, par an. Certaines années, il n’y a pas d’incidents du tout ;  d’autres années , il peut y en avoir  jusqu’à huit.

Les requins  aiment à surprendre leurs proies

Les prédateurs terrestres comme les  lions et les léopards utilisent la végétation et  la topographie pour  surprendre leur proie. De même, les grands requins aiment chasser près des tombants, entre-deux bancs de sable et sur ​​le bord des forêts de varech, où ils attendent pour surprendre  les phoques, les poissons ou les tortues qui nagent à travers. Les requins  utilisent également  la faible lumière comme  à l’aube ou au crépuscule quand  l’eau  est trouble pour se  cacher, et se faufiler vers leur proie. Les requins ont un avantage sensoriel dans ces conditions.

Les requins, en particulier les requins bouledogues, sont attirés vers les zones  d’assainissement  ou avec  d’autres effluents, comme près des abattoirs. Les ports de pêche, et les aires utilisées régulièrement par les pêcheurs doivent être évités, en particulier lorsque les captures de poissons sont élevées.

Il ya un certain nombre de repères visuels,  que l’on peut utiliser pour identifier ces moments à haut risque.  Les oiseaux de mer plongeant dans l’eau ou l’observation de dauphins indiquent la présence de poissons appâts comme la sardine, l’anchois et le hareng. Beaucoup de pêcheurs sont un bon signal que les poissons vont mordre.Ces » poissons-appât » attirent  les gros poissons prédateurs et d’autres petits requins, qui sont des proies pour les grands requins. Contrairement à la croyance populaire, les grands requins ne sont pas dissuadés par les dauphins. En fait, les dauphins et les grands requins se nourrissent souvent des mêmes poissons et dans certains cas, les dauphins sont  un potentiel alimentaire pour les grands requins.

requin attaque la ville de Cap-
 Les requins et les dauphins  se nourrissant ensemble. Morne Hardenberg

Restez en groupe pour explorer la zone

Un des meilleurs  conseil est de rester dans un groupe. Les requins sont plus susceptibles d’attaquer un individu solitaire, un groupe permet une vigilance accrue pour repérer  l’approche d’un requin  et il y a quelqu’un à proximité pour aider en cas d’urgence.

Ne pas entrer dans l’eau si vous saignez avec une plaie ouverte .

Évitez de porter des couleurs contrastées et des bijoux brillants parce que les requins voient  très bien des couleurs contrastées  et le chatoiement dégagée par les bijoux ressemble à l’éclat des écailles de poisson. Cela est particulièrement vrai pour les requins bouledogues dans l’eau trouble.

Il ya un certain nombre de moyens de dissuasion des requins sur le marché, des bracelets magnétiques aux  combinaisons qui imitent  la robe des serpents de mer. Pensez à utiliser Shark Shield  qui est un dispositif électronique utilisé pour repousser les requins. A ce jour ce répulsif électrique requin  est le seul moyen de dissuasion sur le marché qui est soutenu par  une recherche indépendante . Toutefois, son effet dépend de l’espèce et du comportement  et ne fournit pas une garantie à 100%.

Si c’est possible, choisissez  des plages avec des stratégies de sécurité de requin, comme les observateurs de requins, des nageurs/sauveteurs présents . Si vous visitez une plage éloignée, assurez-vous d’avoir une trousse médicale de base d’aide ainsi que les numéros d’urgence facilement accessibles.

Gardez à l’esprit que chaque emplacement sera affecté différemment selon les espèces présentes, et de leur raison d’être là, ainsi que votre activité comme la natation ou le surf. Renseignez vous sur le lieu de votre activité  ou communiquez avec un spécialiste des requins local pour plus d’informations. Il est important avant de vous mettre à l’eau, de  prendre  quelques minutes pour demander aux  habitants les observations récentes de requins et évaluer les conditions qui prévalent pour toute activité marine inhabituelle.

 A propos de Shark Shield:

Le Shark Shield  est considéré comme un dispositif  efficace qui fonctionne en générant un champ électrique autour du porteur, projeté à partir de l’unité par deux électrodes. On pense que le requin détecte le champ par les récepteurs sensoriels dans son museau (ampoules de Lorenzini). Cela provoque des spasmes musculaires que l’animal trouve désagréables, et le repousse . Le Shark Shield n’ a pas d’effet néfaste connu sur les requins ou les humains, ni sur d’autres créatures marines.

Le bouclier repousse  les requins  qui approchent de toute direction dans une fourchette de quatre à sept mètres. Son efficacité varie selon les espèces de requins, mais a montré de bons résultats à conjurer les espèces prédatrices dangereuses dans nos eaux côtières: le Grand Blanc, le bouledogue, le Tigre et le Mako.